Quelle reste la signification du miroir en philosophie, psychologie ou franc-maconnerie ?

Quelle reste la signification du miroir en philosophie, psychologie ou franc-maconnerie ?

Notre miroir, surface reflechissante, recouvre votre symbolisme riche, complexe et ambivalent.

« Symbole du symbolisme », passerelle entre individu du connaitre et individu de l’etre, le miroir fascine et derange.

Notre miroir renvoie notre propre image : celle-ci peut etre fidele, illusoire ou inattendue.

Notre miroir n’est jamais qu’un objet. Une parole, une comparaison, une metaphore ou une parabole ont la possibilite de jouer le role de miroir. Un journal, une caricature, une oeuvre d’art sont aussi des miroirs.

Par ailleurs, le miroir introduit l’autre. L’autre reste le miroir de nous-meme, comme le dit Platon : Tu n’as nullement ete sans remarquer, n’est-ce gui?re, que quand nous regardons l’?il qui est i  ci?te de nous, notre visage se reflechit dans votre que nous appelons la pupille, comme dans un miroir ; celui qui regarde y voit son image.

Notre miroir va etre surpris egalement comme la descente de l’ame dans la matiere…

Entrons au symbolisme du miroir.

Le symbolisme du miroir : generalites.

Mes miroirs feraient bien de reflechir avant de renvoyer les images… Jean Cocteau

Le miroir evoque :

  • la verite : il reflete l’image en realite telle qu’elle est,
  • la connaissance de soi : le miroir nous met face a nous-memes. A votre titre, le miroir est l’instrument en scission, car pour se connaitre, se comparer et s’apprecier, vous devez se voir 2. Notons que si le miroir permet de se connaitre, il ne s’agit jamais d’une connaissance directe, mais d’une connaissance indirecte et discursive, qui necessite l’intervention d’un raisonnement.

Au sein des contes et dans differentes traditions, le miroir est associe a la magie et a la divination. Divers miroirs parlent et disent la verite, comme celui d’une mechante reine dans Blanche-Neige (conte des freres Grimm base concernant votre mythe germanique, 1812).

Sur un plan plus negatif, le miroir va evoquer :

  • l’illusion,
  • l’apparence : le miroir empeche de voir plus loin que la surface des choses,
  • le reve et l’inconscient,
  • l’oubli : le miroir absorbe les images sans s’en souvenir,
  • les limites personnelles : le miroir est votre mur froid, silencieux, infranchissable,
  • la honte ou au contraire la vanite,
  • le malheur (miroir defonce),
  • le silence,
  • la solitude.Mon ame hurlante se debat dans un labyrinthe dont nos miroirs refletent a l’infini sa solitude. Ugo Bellagamba

Notre miroir va enfin representer :

  • le renversement : l’image refletee reste inversee, evoquant un angle d’approche different, un retournement d’la pensee, un sens nouveau,
  • le cache : le miroir evoque un chacun perdu, le paradis que nous ne sommes plus en capacite d’observer,
  • un point de passage, une a mysterieuse, tel dans le roman Alice au pays des merveilles (Lewis Carroll, 1865). Traverser le miroir signifie se confronter a l’intimite de le psychisme. C’est l’opportunite de visiter le inconscient. C’est la possibilite de rencontrer son Soi veritable (different du « moi » de Freud), c’est-a-dire le etre universel.

Notre miroir invite a decouvrir le sens cache des choses. Cela reflete une avancement spirituel, l’etat de notre conscience :

  • l’individu minimum avance n’y verra que l’image de ce qu’il pense etre,
  • l’etre plus avance y cherchera la verite,
  • l’etre eveille y verra peut-etre le reflet du divin.

Remarque : nos vampires, sans ame, sont incapables de se voir au sein d’ un miroir. Selon diverses legendes, le miroir est un moyen de les repousser.

Le symbole une « reflexion ».

Le miroir est avant tout le symbole de la « reflexion ». En latin, miroir se dit speculum, qui a donne le commentaire speculation, synonyme de raisonnement.

La reflexion est un renvoi de la lumiere qui permet un eclairage nouveau.

J’ai reflexion reste l’acte d’la pensee qui revient sur elle-meme De sorte i  l’examiner et de la reexaminer. C’est la raison pour laquelle le miroir reste le symbole en Prudence : une des quatre vertus cardinales chretiennes.

Reflechir, c’est donc s’interroger, puis reinterroger une propre reponse. La reflexion invite au recul dans la pensee, donc au recul dans soi-meme. Elle ouvre de nouveaux chemins de conscience.

Le miroir, l’ame, le feminin, l’eau et la lune.

Notre miroir est en mesure de d’abord etre surpris tel 1 symbole solaire : il renvoie des rayons de lumiere symbolisant le Verbe, le logos ou l’absolue verite. Cela represente alors l’oeil de Dieu.

Notre miroir est desfois represente sous la forme d’un disque entoure de rayons :

Mais le miroir est aussi et surtout associe a la lune, a l’eau et au principe feminin pour representer l’ame changeante.

La lune evoque la reverie, les illusions, individu une nuit et ses mysteres, ainsi que le pouvoir de l’inconscient.

L’eau reflete une image plus ou moins deformee de nous-meme, selon que la surface reste calme ou agitee. L’eau reste a l’image de notre psychisme : plus ou moins apaise, plus ou moins net. En physique et en alchimie, l’eau va aussi bien etre attiree aupres du bas (forme liquide) que aupres du bas (forme gazeuse).

Enfin, le miroir est 1 objet traditionnellement feminin. Dans l’Antiquite, le miroir est l’attribut de Venus, deesse romaine de l’amour, d’la seduction et de la beaute feminine.

About the Author

Leave a Reply